dimanche 12 mai 2013

Dans les coulisses de Steinway and Sons


Si vous saviez que la fameuse marque de piano Steinway and Sons est new-yorkaise, vous ne vous doutiez peut-être pas que la moitié de leur production est toujours réalisée à New York, dans le Queens pour être exacte (l'autre moitié est produite à Hambourg en Allemagne). 
Mon chef est arrivé un matin en ayant regardé la veille le documentaire Pianomania (dispo sur Netflix). L'histoire de cet accordeur pour les plus grands pianistes mondiaux lui a donné l'envie de nous emmener visiter les ateliers de ces artisans d'exception. Bref, c'est comme ça qu'un jeudi matin pluvieux je me suis retrouvée au fin fond d'Astoria plutôt que d'aller au boulot. Sympa, non !?

Pour la minute Wikipedia, sachez que monsieur Steinway a débarqué à New York en 1850 et a fondé, avec ses fils, Steinway and Sons en 1853. Ils étaient à l'époque installés dans le Lower Manhattan. La qualité de leur travail a rapidement été mondialement reconnue et leur expansion fut impressionnante. Ils se sont vite trouvés à l'étroit et ont déménagé à la campagne de l'époque, dans le Queens. Ils y produisent aujourd'hui 2000 pianos par an qui sont toujours faits en grande partie à la main. Il faut quasiment un an pour réaliser un piano à queue de concert ! Moi qui ai toujours été impressionnée par le travail artisanal, ce tour de l'usine m'a comblée. Nous avons pu voir toutes les étapes de la fabrication d'un piano, de sa mise en forme à son laquage en passant par la fabrication des claviers et le montage des cordes. Pas de jaloux, je vous emmène en visite avec moi !


Première étape : donner sa forme au piano à queue. Le bois est soigneusement choisi puis coupé en fines lames qui sont assemblées avec de la colle naturelle. Le tout est ensuite mis dans une presse le temps que la colle séche. Il existe une presse par type de piano à queue fabriqué ici.


La structure en bois qui permettra de soutenir tout ce qui viendra par la suite dans le piano est ensuite ajoutée et le tout est placé dans une salle chaude et humide pendant 3 à 6 mois ! Il parait que cette étape est cruciale pour que le piano vieillisse bien et puisse se transmettre de génération en génération !


Ensuite, il va bien falloir garnir cette belle structure en bois ! Je n'aurais jamais imaginé qu'il y avait autant de pièces entre la touche et le marteau qui vient frapper chaque corde... Une vraie mécanique de précision qui demande des mains expertes !


Les cordes sont ensuite ajoutées sur la table d'harmonie qui est elle-même recouverte d'un plateau métallique. Le tout permet que les vibrations générées par le marteau sur la corde produisent le meilleur son possible. Le clavier est enfin ajouté mais ce n'est pas encore fini ! Chaque piano va ensuite passer par plusieurs étapes pour être accordé au mieux.


Et enfin vient le moment des finitions : laquage, vernissage et expédition ! Le premier prix pour un piano à queue se situe autour de 12 000 dollars mais ils reçoivent de nombreuses commandes particulières et les prix peuvent grimper très vite. Celui avec ses pieds recouverts de feuilles d'or ci-dessous est une de ces commandes spéciales à ... 3 millions de dollars...


Si vous êtes intéressés par l'achat d'un piano et que vous êtes dans la région de New York, vous pouvez venir faire votre choix ici en essayant plusieurs pianos jusqu'à ce que vous trouviez celui qui vous convient. Car, on nous l'a bien précisé : chaque piano est unique et des milliers de paramètres entrent en jeu pour créer cette différence !


Si ce tour virtuel ne vous a pas suffi, vous pouvez toujours y aller par vous même. De Septembre à Juin, une visite est organisée tous les mardi matin et elle est gratuite. Contactez-les via leur site pour réserver votre tour mais c'est à prévoir bien en avance car les places sont très limitées.


Pour encore plus de New York, n'oubliez pas de liker ma page Facebook !


7 commentaires:

  1. C'est génial! ça me donne super envie d'emmener Merlin. Tu crois que ça le fait pour un nain? C'est pas trop long la visite?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'était top mais à mon avis ton fiston est trop petit. Ca dure 2h30 et tu marches et restes debout tout du long. D'ailleurs, pour raison de sécurité, je ne pense même pas qu'il serait autorisé à faire le tour...

      Supprimer
  2. Ah trop chouette je ne savais pas que leurs ateliers etaient ouverts au public. J avais visite les ateluers de Pleyel quand j'etais petite et j'avais adore! Moi aussi je vais emmener junior cool!!!!

    RépondreSupprimer
  3. super comme "teambuilding" au boulot, ça! impressionnantes les différentes étapes de fabrication de ces splendides pianos.

    RépondreSupprimer
  4. Treès sympa comme visite à faire, je le note pour ma prochaine escapade!

    RépondreSupprimer
  5. Oui foncez les filles! C'est une super visite à faire!

    RépondreSupprimer
  6. Super intéressant billet et photos des étapes de la construction de ces piano. bonjour belge.

    RépondreSupprimer

1.A moins de posséder un compte blogger, le plus simple est de choisir nom/URL dans le menu déroulant
2.Ecrivez votre nom tel que vous voulez qu'il apparaisse. Si vous possédez un blog, mettez son URL dans l'onglet sinon laissez vide.
3.Cliquez sur continuer.
4.Tapez votre message puis cliquez sur ''publier un commentaire'' !