lundi 30 mars 2015

Brunch chez French Louie, Boerum Hill

Ca fait longtemps qu'on n'avait pas parlé de New York sur ce blog ! Il faut dire que je me suis pas mal baladée ces dernieres mois alors la rubrique Voyages s'est bien enrichie. Et puis, il faut bien avouer que l'hiver a été très rude dans la grosse pomme et que ma motivation à sortir l'appareil-photo (ou juste sortir tout court !) ces derniers mois a parfois manqué... Mais j'ai découvert quelques adresses récemment dont il faut que je vous parle.


Je me suis retrouvée chez French Louie un dimanche matin en cherchant un brunch où emmener mes parents avant d'aller assister à une messe gospel à la Brooklyn Tabernacle, dans Downtown Brooklyn. C'est l'équipe de Buttermilk Channel, un autre brunch classique de Carroll Gardens, qui est derrière cette nouvelle adresse qui sert une cuisine américaine d'inspiration française et c'est une belle réussite. Nous sommes arrivés de bonne heure donc nous n'avons eu aucun mal à trouver une table mais la salle s'est ensuite très vite remplie. A la carte, on retrouve des classiques du brunch mais avec un petit twist sympa. Mes oeufs bénédicte au crabe servis sur un croissant étaient un vrai délice car la sauce hollandaise était à tomber. La tartine de truite fumée avait également fière allure et je suis obligée de donner une mention spéciale aux frites maison. Maintenant, j'attends avec impatience que le printemps décide enfin à s'installer à New York pour pouvoir y retourner et m'installer dans la grande cour extérieure.




French Louie
320 Atlantic Avenue (Hoyt Street)
Boerum Hill, Brooklyn

Retrouvez moi aussi sur facebook et instagram @curieuseny



mercredi 25 mars 2015

On the road… entre Sequoia Park et Death Valley


Au programme de notre roadtrip, il n'y avait finalement qu'une seule grosse journée de route prévue. Notre GPS nous indiquait en effet 5h entre Three Rivers dans Sequoia National Park et Stovepipe Wells au coeur de la Death Valley car il faut contourner la chaîne montagneuse de la Sierra Nevada. Manu, notre chauffeur officiel du voyage n'a pas peur de passer des heures derrière le volant donc il était le premier partant pour éviter les grands axes et prendre les chemins de traverse. Du coup, on n'aura pas mis 5h mais plutôt 9 pour atteindre la Death Valley mais on en a pris plein les mirettes et c'est ce qui compte. Il faut aussi dire qu'avec 4 photographes/bloggeurs en voiture, on n'avance pas très vite vu le nombre de pauses qu'il faut faire !


Pendant ces quelques heures, nous serons passés par toutes sortes de paysages et j'avais envie de vous faire partager cette belle journée de voiture. Par contre, ne me demandez par où on est passé exactement parce que même avec Google maps je n'arrive pas à retrouver notre itinéraire précis...
En quittant Sequoia National Park, nous découvrons avec ravissement la route que nous avions empruntée de nuit 2 jours plus tôt. Le matin est brumeux, le paysage a un air d'Ecosse, c'est très beau.


En redescendant vers Bakersfield, Manu a donc bifurqué à un moment sur la gauche pour emprunter une petite route qui devait nous permettre de couper vers Indian Wells. Là, j'ai  eu l'impression d'avoir quitté l'Ecosse pour sa voisine irlandaise. C'est toujours aussi beau et paisible.


A mesure que l'on grimpe sur les contreforts de la Sierra Nevada, nous finissons par retrouver le soleil qui ne nous quittera plus de la journée. Notre balade nous vaudra à un moment 20 km de piste sur des routes de montagne et là on se sent vraiment seul au monde. On retrouve un semblant de civilisation à Glenville, où l'on trouve enfin une station service pour l'arrêt pipi-essence-chips obligatoire.


Les paysages commencent à changer autour de nous quand nous approchons de Lake Isabella. La forêt verdoyante laisse doucement place à une végétation de moins en moins fournie.


Nous laissons enfin dernière nous les lacets de la Sierra Nevada et roulons sur des grandes lignes droites qui commencent à nous faire penser à la Death Valley. Il reste bien encore quelques joshua trees sur le côté de la route mais les paysages sont de plus en plus désertiques. On fera le plein d'essence et de galons d'eau dans la dernière station service avant le parc.


Et voila, il ne nous reste plus que quelques kilomètres et 2 petits massifs à passer et nous serons enfin dans la fameuse Vallée de la Mort. J'avoue que c'était l'étape de ce blogtrip Voyageurs du Monde que j'étais le plus impatiente de découvrir et je vous montre tout ça très prochainement.

Retrouvez moi aussi sur facebook et sur instagram @curieuseny

lundi 23 mars 2015

Une journée au Sequoia National Park


Los Angeles, c'était vraiment bien mais il était temps d'attaquer le roadtrip à proprement parlé. C'est vrai que quand Voyageurs du Monde nous a parler de ce voyage en Californie, j'imaginais tout de suite route interminable et grands espaces. La suite du voyage a comblé mes attentes.
Nous avons quitté, péniblement (évitez les heures de pointe dans cette ville !), LA en fin de journée pour rejoindre le Sequoia National Park à quelque 300 km au nord. Nous avons fait le voyage de nuit donc nous arrivons sur place sans avoir aucune idée de ce qui nous entoure. Notre hôtel dans le village de Three Rivers est bien pratique car il est situé à quelques kilomètres de l'entrée du parc. 


En hiver, certaines routes du parc sont fermées à cause de la neige comme l'accès à Kings Canyon Road. Mais nous avons de la chance, l'hiver n'a pas été trop rude cette année donc nous pourrons circuler facilement dans la partie ouverte du parc et la journée entière que nous y passerons nous permettra d'en découvrir une bonne partie. La seule neige que nous verrons est finalement celle des sommets de la Sierra Nevada non loin.


Nous commençons la journée par un peu d'exercice pour atteindre le sommet de Moro Rock. La vue là-haut est grandiose. J'adore cette fine brume qui recouvre les arbres en contrebas.



Mais la grande attraction de Sequoia Park, c'est bien sûr la présence de ces arbres millénaires géants. On se sent vraiment comme une fourmi à côté de ces mastodontes. Le  problème c'est que, du coup, ils sont vraiment difficile à prendre en photos... Impossible de les faire tenir en entier dans le cadre !


Nous avons rendu visite aux 2 stars du parc : le General Sherman et le General Grant, les deux arbres les plus volumineux du monde, rien que ça ! Il faut dire qu'ils ont plus de 2000 ans...


Nous nous sommes arrêtés au gré de nos envies et du paysage tout au long de la journée jusqu'au coucher du soleil. Nous avons même croisé de nombreux cervidés vraiment pas farouches autour de Crescent Meadow.


Le pique-nique léger du midi n'était plus qu'un lointain souvenir à ce moment-là et nous avions tous des images de bons gros steaks devant les yeux en prenant la route du retour. Nous allions être exaucés au delà de nos espérances quand notre route croisa celle de Pinehurst Lodge and Restaurant.


Evidemment, j'ai adoré tout de suite cet endroit : l'ambiance est rustique à souhait, il y a un feu de cheminée qui crépite, des bières locales et surtout de l'entrecôte à la carte ! On ne pouvait pas rêver mieux pour finir cette journée…


Retrouvez plus de photos de ce trip sur Paris tu Paris et le blog de Mathilde 


Et retrouvez moi sur facebook et sur instagram @curieuseny

jeudi 12 mars 2015

Los Angeles, une belle surprise


Los Angeles fut la première étape d'un blogtrip organisé par l'agence de voyages parisienne Voyageurs du Monde. Ils ont proposé à Mathilde et Manu du blog de Mathilde, à Samantha du blog Paris Tu Paris et à moi-même de partir découvrir le sud-ouest américain pendant 7 jours pour tester leurs services de voyage à la carte. Au milieu de l'hiver new-yorkais, c'est une proposition qui ne se refuse évidemment pas ! Et puis ça tombait bien parce que Mathilde et Manu étaient déjà des copains et que j'avais hâte de découvrir qui se cachait derrière le blog Paris Tu Paris que je suivais déjà depuis un moment.



Revenons à nos moutons : Los Angeles. Il semble que les avis sur cette ville soit très tranchés : on adore ou on déteste. J'avais hâte de pouvoir me faire ma propre opinion. Malheureusement, si vous avez suivi les épisodes précédents, mon séjour à LA a été tronqué de la journée Santa Monica/Venice Beach pour cause de neige à Memphis… Mais j'étais bien décidée à me rattraper sur la journée et demie qu'il me restait. C'était quand même bien trop court pour me faire une idée exhaustive sur la cité des Anges mais je dois avouer que ça m'a donné très envie d'en découvrir plus. Je vous livre en vrac mes coups de coeur !
Notre visite de Downtown LA a commencé par le fameux Walt Disney Concert Hall de l'architecte Franck Gehry. En grande adepte de ses oeuvres, la maison du philharmonique de LA ne pouvait que me plaire. L'extérieur comme l'intérieur se visite très facilement avec un audio-guide gratuit et c'est très sympa de se perdre dans ce labyrinthe métallique.


Nous sommes ensuite descendus sur Broadway. Le Downtwon de LA ne jouit pas d'une très bonne réputation, surtout à la nuit tombée quand les SDF prennent possession des lieux,  mais en pleine journée il n'y aucun problème à se balader dans ce quartier qui parait même plutôt relax. Il y a pas mal de street art sur les vieux buildings et pas mal de lieux historiques de la ville à découvrir. Le Million Dollar Theater fut le tout premier cinéma de Los Angeles et juste en face, dans le Bradbury Building, le premier centre commercial de la ville, qui date de 1893, n'a rien perdu de sa superbe. Vous reconnaîtrez d'ailleurs peut-être le décor du film Bladerunner.


Non loin, le Grand Central Market est un incontournable pour les gourmands. Entre étals de fruits et légumes et échoppes qui servent de la cuisine du monde entier, il est difficile de résister !


Nous avons ensuite traversé Little Tokyo, qui ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, pour rejoindre le centre historique de LA, El Pueblo. C'est mignon mais un peu kitsch et très touristique. Par contre, la gare ferroviaire d'Union Station vaut le coup d'oeil. Son architecture extérieure coloniale espagnole contraste avec un intérieur assez art-déco.


Nous avons ensuite récupéré notre voiture à pas de course pour éviter le PV. C'est un peu le problème de LA : sans voiture, pas de salut. Le trafic est dense et tout déplacement prend pas mal de temps… Manu avait noté sur sa Google Maps un petit quartier à voir, Angelino Heights, qui était sur notre route pour Silver Lake. Ce fut une très belle surprise. Ce quartier, avec ses belles maisons victoriennes en plus ou moins bon état, est l'un des plus vieux de la ville. Mathilde nous a même dégoté deux maisons bien connues sur Carroll Avenue. J'avoue la rose m'a laissée de marbre mais les fans de Charmed reconnaitront certainement la maison des soeurs Halliwell. Moi j'étais surtout ravie de tomber sur la maison du clip Thriller de Michael Jackson que j'ai dû voir une bonne centaine de fois. Après visionnage du film, je me suis rendu compte qu'elle avait à peine changé. Elle donne toujours la chair de poule même en plein jour !


Après ça, il était temps de nous trouver un bon spot pour déjeuner. On ne peut pas passer un séjour à LA sans s'arrêter dans un restaurant vegan, non ? Nous avons trouvé Sage Vegan Bistro sur Sunset Boulevard dans le quartier en cours de hipsterisation de Echo Park et nous nous sommes régalés.


Vu que nous n'avions plus beaucoup de temps avant le coucher du soleil, nous avons parcouru assez rapidement le quartier vallonné et charmant de Silver Lake. Il y a pas mal de maisons d'architectes connus dans ce coin mais ce sera pour une prochaine fois !


Pour le coucher du soleil, nous avions un objectif : nous rapprocher du Hollywood Sign et profiter de la vue en hauteur sur la ville. Nous nous sommes perdus dans des rues en lacet  jusqu'à arriver à la vue panoramique sur Canyon Lake Drive. Le ciel et ses couleurs roses se reflétant sur le réservoir en contre-bas nous a offert un beau spectacle pour achever cette riche journée. 



Le lendemain matin, nous n'avons pas résisté au plongeon dans la piscine de  notre hôtel, le Sportsmen's Lodge. Quelques longueurs de bon matin, ça met en jambes pour la journée (surtout quand on pense au -15 qu'il faisait à NY) !  


Direction ensuite le Getty Center. C'est l'architecte Richard Meier qui a été en charge de créer ce centre d'art gigantesque, ouvert en 1997, qui accueille la colossale collection du milliardaire américain John Getty qui céda toute sa fortune à sa fondation à sa mort en 1976. Il aura fallu plus de 10 ans pour achever les travaux engagés sur la colline de Brentwood qui domine la ville et le résultat est assez impressionnant.


J'avais manqué la journée "plage" 2 jours plus tôt mais je ne pouvais pas décemment quitter Los Angeles sans avoir mis mes pieds dans le sable. J'ai donc obligé mes compagnons de voyage à faire un petit détour par Santa Monica avant de prendre la route pour notre prochaine étape : Sequoia National Park. A suivre


Retrouvez moi aussi sur facebook ou instagram @curieuseny