mardi 21 octobre 2014

Des ramens en folie à Midtown East

Cette fois je crois qu'on peut dire que l'été indien, c'est fini pour cette année. Les températures jusque-là encore souvent au dessus des 20 degrés ont subi une lourde chute ce week-end et la semaine à venir s'annoncent particulièrement pluvieuse. Cela signifie donc que le saison des ramens peut commencer ! J'ai découvert ces soupes de nouilles japonaises à New York et c'est désormais un de mes plats d'hiver favori. 
Un soir d'errance dans Midtown East, j'ai voulu essayer Hide Chan Ramen qui a de très bonnes notes sur Yelp. En arrivant à l'adresse, je fus étonnée de voir qu'il y avait non pas un mais 2 restos de ramen l'un au dessus de l'autre et celui du rez-de-chaussée n'est autre que la toute nouvelle adresse du très populaire Totto Ramen. Il faut habituellement compter au moins une heure d'attente dans leur adresse de Midtown West et cela m'avait toujours découragée pour tester. Choix cornélien donc : lequel choisir ? Les deux bien sûr ! Pas le même soir, je vous rassure, mais j'ai d'abord fait Hide Chan et je suis revenue chez Totto la semaine suivante. Verdict : les 2 sont excellents mais dans 2 registres assez différents. 
Le ramen de Totto est certainement le meilleur que j'ai mangé mais le service est assez expéditif et la carte limitée en dehors des ramens. Parfait pour un lunch ou un dîner express donc.


Hide Chan est plus agréable si on veut prendre son temps et faire un dîner plus traditionnel. En entrée, ils ont des gyozas absolument délicieux et à ça je ne résiste pas. Pour le ramen, j'ai bien aimé avoir la possibilité de choisir le type de nouilles et leur cuisson. Et finir par une sorte de pana cotta au tolu en dessert, je ne dis pas non !



Ce coin de la 52th Street et 2nd Ave risque de devenir à un classique de mon hiver !

Hide Chan Ramen 
Totto Ramen
248 E 52nd Street
Midtown East, Manhattan

Retrouvez moi aussi sur facebook et sur instagram @curieuseny


jeudi 16 octobre 2014

Une randonnée à Cold Spring dans la vallée de l'Hudson


L'automne est sans aucun doute ma saison préférée depuis que je suis installée aux États-Unis. Les arbres prennent vraiment des couleurs incroyables et vous avez déjà pu le constater la semaine dernière avec le récit de ma virée dans le Vermont. Le week-end dernier, j'ai également passé une journée nature mais je suis allée beaucoup moins loin. La vallée de l'Hudson River est magnifique en cette saison et il suffit de prendre le Metro North à Grand Central pour en profiter. La destination du jour était Cold Spring, petit village à 1h15 de New York connu pour ses nombreux antiquaires mais aussi pour les belles randonnées que l'on peut faire autour. C'est la deuxième option qui était retenue par cette belle journée ensoleillée. 



Nous sommes partis pour une boucle de 3h (carte à la fin de l'article) qui nous a menés sur les hauteurs du village. Ça grimpe assez raide pendant la première partie mais la vue que l'on a au sommet mérite bien quelques gouttes de sueur ! 



Le fall foliage n'a pas encore atteint son pic dans cette région mais ça ne saurait tarder. Les arbres commençaient déjà à se parer de belles couleurs. Nous sommes même restés un moment à observer le ballet de quelques rapaces ! 



Peut-être d'ailleurs trop longtemps car il a fallu accélérer sur la descente pour reprendre le train à l'heure... Mes cuisses s'en souviennent encore !



Mais la récompense de la journée était un arrêt sur le chemin du retour à la brasserie Peekskill pour une bière et un dîner bien mérité. Il suffit pour ça de reprendre le train direction New York et de s'arrêter à l'arrêt Peekskill. La brasserie du même nom se trouve à 5 min à pied de la gare. Le pretzel et les saucisses ont été largement appréciés après cette belle marche.


Pour cette boucle de 3h, nous avons emprunté les chemins blanc (W), jaune (Y), rouge (R) puis enfin bleu (B). Cette carte devrait vous éclairer (merci Cécile !) :



Il y a beaucoup d'autres d'endroits sympas le long de l'Hudson river et vous pouvez retrouver ici mes précédentes virées :


Accessible en train
Accessible en voiture


Retrouvez moi aussi sur facebook ou instagram @curieuseny

lundi 13 octobre 2014

Tanoreen, les saveurs de la Palestine à Brooklyn

Tanoreen est sur ma liste de restaurants à faire absolument depuis bien longtemps. Le problème, c'est que ce restaurant se trouve à Bay Ridge, un coin de Brooklyn dans lequel on va rarement au hasard d'une balade. Ma copine Maï vient d'emménager dans le quartier et lui rendre visite fut l'occasion parfaite de tester enfin Tanoreen et sa cuisine du Moyen-Orient. Ce soir-là, nous n'étions plus à Brooklyn mais en Palestine avec l'adorable chef Rawia. Sa cuisine familiale est époustouflante, tous les plats sont préparés avec grand soin et Rawia met un point d'honneur à échanger quelques mots avec chaque client. Nous avons passé un bon moment avec elle et elle nous a fait découvrir et goûter des épices délicieuses comme le sumac. Son goût fruité et acidulé se marie très bien avec les viandes blanches et les poissons. Une vraie révélation !


Nous avions choisi de prendre un assortiment d'entrées et de partager un plat principal à 3. Le hummus de betteraves a connu un grand succès. J'ai d'ailleurs depuis reproduit avec brio la recette à la maison. 
Le reste des entrées était du même niveau. Les mini-pitas de Shawarma étaient peut-être le plat le moins original mais les Kibbies (boulettes d'agneau haché, boulgour et pignons de pin) et le Mushakan (tarte fine de poulet mariné au sumac, oignons caramélisés et amandes) furent à la hauteur de la réputation de l'endroit. 


En plat principal, nous avions opté pour la spécialité du jour : Lamb Fetti. Des morceaux d'agneaux grillés sont servis sur un pilaf de riz et de vermicelles accompagnés de pita grillée et recouverts d'une sauce tahini-yogurt et d'amandes. C'était absolument délicieux et très copieux. Ne vous aventurez pas à prendre un plat par personne surtout si vous voulez goûter aux entrées, les portions sont généreuses !


Je ne vous cache pas qu'après tout ça, je n'avais plus très faim mais  je n'ai pas pu résister au Sahlab (pana cotta à l'eau de rose et pistache).




Vous aurez compris que j'ai vraiment adoré Tanoreen. J'ai sincèrement mangé un de mes tout meilleurs repas new-yorkais et que je n'hésiterai pas à m'aventurer à nouveau au bout de la ligne R.

La chef Rawia a regroupé toutes ses recettes dans un beau livre sorti cette année et qui ne devrait d'ailleurs pas tarder à rejoindre ma bibliothèque !






7523 3rd Avenue
Brooklyn, Bay Ridge

Récemment, j'ai également participé à l'élaboration d'un petit guide gastronomique de New York avec Housetrip ! Jetez y un oeil !

Retrouvez moi sur facebook et instagram @curieuseny

vendredi 10 octobre 2014

Un week-end automnal dans le Vermont


Si ça fait un moment que vous me suivez, vous n'êtes pas sans savoir que j'adore l'automne et que je ne peux pas m'empêcher de prendre en photos tous les arbres rouges, jaunes ou orange que je croise. J'avais déjà découvert le Vermont pendant l'été (souvenez- vous) mais je rêvais de revenir voir les "Green mountains" revêtir leurs couleurs d'automne. La "fall foliage season" est bien connue pour être superbe dans ce coin de Nouvelle-Angleterre et je bave chaque année devant les articles de Mathilde sur le sujet.
Le week-end dernier, j'ai donc quitté un New York tout vert pour me rendre d'abord à Boston en bus pour retrouver les copains (dont Mathilde et Manu, le blog c'est cool ça permet de faire plein de chouettes rencontres) et prendre ensuite la direction, en voiture, du petit Echo Lake, au coeur du Vermont. Je ne vous cache pas que je n'ai pas pris le plus court chemin et que le Vermont c'est quand même un peu loin de New York pour un week-end de 2 jours. Mais bon il faut ce qu'il faut !
L'arrivée de nuit ne nous a pas permis de voir ce qui nous entourait mais, au réveil, le spectacle est au rendez-vous depuis la terrasse de notre beau chalet !


Côté météo, pas de chance, la pluie sera de la partie toute la journée de samedi. On tente bien une petite marche en forêt pour ramasser quelques jolies feuilles mais on se rend vite à l'évidence que cela ne va pas être possible. La balade du jour se fera donc en voiture. Les paysages sous la brume sont vraiment beaux mais prendre des photos relève du défi. 


Nous trouverons refuge dans le très charmant village de Weston et son country store typique. Ce magasin est un petit paradis pour les gourmands qui pourront déguster toutes les spécialités de la région. Nous nous sommes jetés sur les fromages comme des affamés ! 


Sur le parking du magasin, une jolie boutique vend des glaces artisanales et de l'autre côté de la rue, on trouve un magasin spécialisé dans les décos de Noël kitsch à souhait. Bref, Weston a tout du village cliché du Vermont et moi j'étais un peu venue pour ça !


La journée de dimanche fut quant à elle bien différente côté météo. Au petit matin, la pluie a fini par s'arrêter de tomber et nous a permis quelques coups de rames, à la fraîche, sur notre petit lac. 


L'activité sportive matinale, ça donne faim et le défi du week-end ce fut quand même la préparation des brunchs pour 14 personnes ! 


Le retour vers Boston s'est fait tranquillement en sillonnant les routes scéniques de la région en s'arrêtant souvent pour des pauses photos. Nous étions déjà passés la veille sur certaines portions quasiment méconnaissables avec le changement de temps !


Nous avons d'abord emprunté la route 100 vers le sud qui passe à travers la Green Moutain National Forest jusque North Adams dans le Massachussetts. Les férus d'art contemporain y feront d'ailleurs un stop pour visiter le Mass MOCA. Pour rejoindre Boston, nous avons ensuite suivi le Mohawk Trail, une route pittoresque comme je les aime qui longe lacs, rivières et charmants villages. Cette dernière partie du voyage manque cruellement de photos mais il y avait comme une petite appréhension de mon côté à manquer mon bus de retour pour New York ! 
Si vous voulez encore plus de photos, allez voir le récit du week-end par Mathilde sur son blog.
L'automne n'ayant pas encore vraiment commencé ici, je vais donc avoir l'impression d'en profiter deux fois cette année. Yeah !


Suivez moi aussi sur facebook et instagram @curieuseny


vendredi 3 octobre 2014

Les bières américaines et les micro-brasseries de New York

Si vous pensiez que la bière américaine se résumait à la Budweiser, détrompez vous ! Une grosse moitié des bières représentées sur le diagramme ci-dessous (cliquez pour agrandir) vient des USA. Au-delà des grandes marques américaines de bières sans grand intérêt, la plupart des états compte un grand nombre de brasseries artisanales. 

Désolée, je ne trouve plus la source de cette infographie

Depuis 10-15 ans, la grande mode est à la Indian Pale Ale (ou IPA). Cette bière d'origine anglaise contient une plus forte teneur en alcool et en houblon (ou hops) que les autres Ale ce qui lui permettait de supporter le trajet entre l'Angleterre et l'Inde où elle était importée pour les colons au XVIIIe siècle. Cette bière se caractérise par son amertume qui vient de la fleur de houblon. Si vous voulez en goûter de très bonnes, regardez du côté de Victory Brewing Company (PA), Founders Brewing Co. (MI) ou Cigar City Brewing (FL) (et vous remarquerez au passage que même sur les sites des brasseries on vous demande si vous avez plus de 21 ans…)

Mais la IPA commence à lasser un peu les amateurs de bières américains et on voit se dessiner depuis très récemment une nouvelle tendance. Les micro-brasseries commencent à s'intéresser à la bière dite "belgium style" de deux types : les Wit Beer ou bière blanche et les Sour Beer ou bière de Lambic ou acide. Ce n'est pas pour me déplaire car l'amertume de la IPA était quelquefois un peu forte pour moi. Le plus drôle, c'est que lors de mon dernier séjour en Europe j'ai fait un détour par la Belgique pour découvrir que eux commençaient à s'intéresser… aux IPA ! 

New York a elle aussi ses micro-brasseries et mon quartier de Long Island City illustre particulièrement bien les tendances actuelles. 

Rockaway Brewing Company, installé à deux pas de Gantry State Park, fait dans le classique avec de bonnes Pale Ale, IPA et bières de saison comme des Summer Ale ou Oktoberfest Ale. Vous pouvez faire remplir vos carafes ou goûter leurs sélections de bières du moment pour 6 dollars dans leurs locaux les vendredi, samedi et dimanche ou sur le LIC Flea Market où ils ont installé un Beer Garden les week-end entre Avril et Octobre. Cette petite brasserie appartient à une bande de jeunes qui prennent plaisir à faire leurs bières sans prétention et on passe toujours un bon moment avec eux !


Plus récemment installé juste sous le Pulaski Bridge, Transmitter Brewing prend la nouvelle tendance bière très au sérieux. Ne comptez pas trouver chez eux IPA ou autres Pale Ale mais plutôt d'excellentes Wit ou Sour Beer et autres bières de saison. J'aime particulièrement le design des étiquettes de leur bouteilles vendues uniquement dans le format 75 cl. La dégustation gratuite des bières du moment se fait également les vendredi, samedi et dimanche.

Une troisième brasserie se trouve plus au nord dans le quartier. Il s'agit de Big Alice Brewery à deux pas du Queensboro Bridge. Malheureusement, je n'ai pas encore pu la tester à cause de ses horaires d'ouverture plutôt restreints : vendredi de 5 à 8pm. 

Si vous êtes amateurs de bières, il y a 3 bars que je vous conseille vivement. Je vous ai déjà parlé ici de Torst et de Brouwerij Lane. Vous pourrez y goûter les nouvelles tendances venant du monde entier. Proletariat, un petit bar de East Village a également une sélection intéressante.

Et puis, si vous voulez consulter la bible des bières, visitez les deux sites suivants : Ratebeer et Beeradvocate. Leurs classements de bières sont même repris dans les Whole Foods !

Alors, prêt à plonger dans le monde merveilleux des bières artisanales ?


Suivez moi sur aussi sur facebook ou sur instagram @curieuseny


mardi 30 septembre 2014

Pig and Khao, quand les Philippines rencontrent la Thailande


J'ai découvert la cuisine philippine l'année dernière avec un brunch chez Maharlika dans East Village. J'y suis d'ailleurs souvent retournée lorsque j'avais envie d'un bon plat de carnivore ! Et puis j'ai entendu parlé de Pig Khao qui donne à la cuisine philippine des accents exotiques thaïlandais et vietnamiens. Le petit resto se trouve sur Clinton Street, une de mes rues favorites du Lower East Side car un peu à l'écart des bars et boutiques branchés de Orchard et Ludlow Street. Je suis venue là à deux reprises, une fois pour le brunch et une fois pour diner et je n'ai vraiment pas été déçue. 


Cela me convient parfaitement de pouvoir mixer un classique philippin comme le Sizzling sisig (tête de porc grillée servi avec un oeuf) et le Khao Soi thaïlandais (curry de poulet aux nouilles aux oeufs) que j'avais goûté pour la première fois chez le très bon resto Uncle Boons de Nolita. Toutes mes découvertes de l'année dernière réunies en un seul endroit : le rêve ! Les joues de porc grillées aux choux de Bruxelles (je sais, dit comme ça, ça fait pas spécialement envie) étaient également un régal. Un conseil, profitez des derniers soirées douces avant l'hiver pour diner dans leur petit backyard !


Pig and Khao
Clinton Street (Rivington St)
Lower East Side, Manhattan
Réservation possible sur le website

jeudi 18 septembre 2014

Bakeri, charmant coffee shop de Greenpoint


Ca fait déjà quelques années que le mouvement était enclenché mais je trouve que c'est vraiment flagrant depuis 2 ans: Greenpoint a bien remplacé Williamsburg comme étant le quartier hipster par excellence. Les barbus à casquette visière plate grimpés sur un fixie ont fait leurs cartons de Bedford Avenue pour s'installer sur Franklin Street. Ils ont fui les touristes et yuppies qui ont investi l'ancien quartier d'artistes de Williamsburg. Et le développement se poursuit vers le nord de Greenpoint qui était encore assez épargné. Il faut dire qu'il faut en vouloir pour venir jusque là quand la seule ligne de métro pour y accéder c'est la G, le train fantôme ! Je vais pas vous faire le coup du "c'était mieux avant" mais pas loin ! Mais ca apporte aussi quelques jolies adresses nouvelles.
 C'est donc dans une rue résidentielle toute calme que vous pouvez désormais trouver la deuxième adresse de Bakeri, coffee shop bien connu de Williamsburg. L'espace est plus grand ici puisque dans le fond vous pouvez voir à l'oeuvre les boulangers-pâtissiers
qui fournissent les 2 adresses en gourmandises en tout genre.
Et ce qui m'a surtout plu, en plus d'un délicieux iced moka à la cardamome, c'est le magnifique papier-peint choisi pour décorer la salle. Je veux le même ! Les serveuses en combinaison de mécano facon girl power, c'est sympa aussi. En tout cas, c'est un chouette endroit où je viendrais bien traîner les après-midi si je ne devais pas bosser...


Bakeri
105 Freeman Street, Greenpoint
 et aussi
150 Wythe Avenue, Williamsburg

Retrouvez moi aussi sur facebook et Instagram @curieuseny