jeudi 11 septembre 2014

New York by Night


Cette semaine, j'étais invitée à prendre l'apéro chez un voisin. Quand il a prononcé le doux mot de rooftop, je me suis dis que c'était le moment de sortir le trépied qui prend la poussière dans ma chambre ! Voici donc la vue que l'on peut avoir depuis Long Island City  quand on a la chance d'avoir une terrasse dans les alentours de Court Square. Pas dégueu, non ? Et comme c'est la semaine du 11 Septembre, les deux lasers représentant les tours jumelles fendaient le ciel new-yorkais. Emouvant...


Retrouvez moi aussi sur facebook et instagram @curieuseny

mardi 9 septembre 2014

North River Lobster Company : la croisière gourmande avec vue


Septembre est déjà bien entamé et il ne reste plus beaucoup de soirées pour profiter de l'ambiance estivale new-yorkaise. Pourquoi ne pas embarquer sur un bateau-croisière à l'heure du coucher du soleil ? Oui, mais attention, pas n'importe quel bateau hein ! Je vous propose d'en découvrir un sur lequel on peut en plus siroter un verre et déguster un bon lobster roll !


Le North River Lobster Co est amarré au niveau du Pier 81 tout au bout de la 42th street sur l'Hudson River. Si vous ne le trouvez pas en arrivant c'est qu'il est parti pour sa courte croisière de 30 minutes qu'il effectue toutes les heures en direction du Nord. J'ai trouvé le concept vraiment sympa. Arrivée juste avant 6.30pm, j'ai eu droit à la balade de jour puis celle de nuit à 8pm. Et cela ne vous coûtera rien de plus que vos consommations dont le prix est d'ailleurs très raisonnable (7$/bière, 18$/lobster roll). Il vous reste donc 3 semaines pour embarquer à bord et profiter de couchers de soleil magnifiques.


North River Lobster Company
Pier 81, W 41th Street
Manhattan
Les horaires des croisières sont ICI


Retrouvez moi aussi sur facebook et sur instagram @curieuseny


jeudi 4 septembre 2014

Le carnaval caribéen de Brooklyn


Je ne sais pas comment j'ai pu ignorer l'existence jusqu'à maintenant de la grande parade caribéenne de Brooklyn. Enfin si, c'est peut-être parce qu'elle a lieu tous les ans le lundi du long week-end de Labor Day et que jusque maintenant j'en avais toujours profité pour partir en vadrouille à travers les Etats-Unis. Cette année, "staycation" oblige, cet événement s'est imposé dans mon planning. La "West Indian American Parade" est une grande fête pour tout ceux qui sont originaires des îles des Caraïbes comme la Jamaïque, les Barbades, Trinidad et Tobago et Haïti, entre autres. La parade a lieu sur Eastern Parkway entre Grand Army Plaza et Utica Avenue. Je ne m'attendais pas à un rassemblement aussi important. Pas de doute, les caribéens savent mettent l'ambiance car le défilé était haut en couleurs et la chaleur tropicale qui régnait sur New York ce jour rajoutait une touche d'exotisme. 


La fête se passe sur l'avenue où défilent les différents chars mais aussi sur les trottoirs qui bordent la rue où les habitants en profitent pour sortir le barbecue et la sono. La balade se déroulait dans les effluves de jerk, viande marinée aux épices puis grillée. C'était difficile de résister… Le moment plus cocasse ? quand le défilé croise le quartier juif orthodoxe de Crown Heights ! Le contraste entre les jamaïcaines dénudées et les juifs très couverts est saisissant. Mais c'est la magie de New York, tout le monde cohabite sans problème. Les étudiants du centre d'étude du Talmud ne manquaient d'ailleurs rien du spectacle depuis leur perchoir !
Bref, si vous êtes à New York l'année prochaine pour Labor Day, ne manquez pas cet événement. Et ce n'est pas Coconut Rob qui me contredira...


 Retrouvez plus de photos et d'infos sur New York sur facebook et instagram @curieuseny


mardi 2 septembre 2014

Excellente southern food chez Root & Bone


Root & Bone a ouvert depuis seulement 2 mois dans le quartier d'Alphabet City et fait déjà beaucoup parler de lui dans la presse gastronomique new-yorkaise. Il faut dire que les deux chefs, Janine Booth et Jeff McInnis sont tous les deux passés par la case Top Chef. Ils étaient donc attendus en tournant en ouvrant leur premier restaurant à New York et il semblerait que leur hommage à la cuisine du sud des Etats-Unis soit convaincant car leur fried chicken est déjà cité comme l'un des tout meilleurs de la ville. 
J'avais espéré qu'en ce week-end de Labor Day l'attente ne soit pas trop longue, les New-Yorkais ayant déserté la ville. Ce ne fut pas exactement le cas : arrivées à midi nous n'aurons une table que 45 minutes plus tard… Cela dit, nous avons pu trouver un peu de fraîcheur dans les jardins communautaires de quartier en attendant leur coup de fil !
Passons aux choses sérieuses : que mange-t-on chez Root & Bone pour le brunch ? Pour se mettre en appétit, vous ne devez surtout pas résister au cornbread ! Un délice… Ensuite, les waffle benedict sont annoncés comme un classique. Ces petites gaufres au sarrasin surmontées d'un oeuf poché avec sa sauce hollandaise sont en effet excellentes. Bien sûr, nous avons aussi goûté à la spécialité de la maison : le fried chicken aux herbes et au citron et on peut dire qu'il mérite tous les compliments. Et enfin, pour se donner bonne conscience, nous avons choisi une salade (Southern peach caprese)  qui ne s'est pas avérée si light que ça puisque les tomates rouges et vertes et les pêches grillées étaient accompagnées de fromage frit… Je dois bien avouer que ça fait longtemps que je n'avais pas été bluffée comme ça. Si on rajoute un service aux petits soins et une déco soignée, on peut dire que c'est un véritable sans faute ! Maintenant je testerais bien la carte du soir...
Niveau prix, ce n'est pas le brunch le plus économique que je connaisse mais c'est plus que raisonnable compte tenu de la qualité, d'autant que les portions sont généreuses (eh oui on parle bien de cuisine du Sud !). Comptez donc 25-30 dollars/personne. 


200 East 3rd Street (Avenue B)
Alphabet City, Manhattan

Retrouvez plus d'infos et de photos de New York sur facebook et Instagram @curieuseny

mardi 26 août 2014

Chez Louis Armstrong dans Queens


C'est dans un quartier assez méconnu de Queens que Louis Armstrong et sa femme avaient élu domicile de 1943 à sa mort en 1971. Pour vous rendre à son domicile, aujourd'hui transformé en musée, il faut prendre la ligne 7 jusque l'arrêt 103th, dans le quartier populaire de Corona. A l'époque, Afro-Américain et Irlandais cohabitaient parfaitement. Ils ont été depuis rejoints par les Sud-Américains. Ce choix peut paraître assez étonnant de la part de celui qui fut un des premiers musiciens noirs à faire fortune. Mais quand on passe 300 jours de l'année en tournée on comprend facilement qu'il pouvait aspirer au calme et la simplicité d'un quartier populaire. De l'extérieur, la maison de briques rouges de 2 étages ne se différencie même pas vraiment de ses voisines. A l'intérieur, les pièces sont petites mais la décoration peut quelquefois être assez extravagante telle la salle de bain et sa robinetterie en or !



Des tours guidés de la maison, conservée à l'identique depuis sa mort, sont organisés chaque jour (sauf le lundi). Notre guide était clairement un grand fan du trompettiste et avait beaucoup d'anecdotes à nous raconter. La visite est également agrémentée d'extraits sonores où l'on entend Louis et sa femme dans leur vie de tous les jours. Il adorait enregistrer ces moments là pour en constituer une sorte de journal intime. Je ne vais pas vous raconter tout ce que j'ai appris, je préfère vous conseiller d'aller le découvrir par vous-même !
Regardez le programme sur leur site internet car des concerts sont régulièrement organisés dans le jardin de la maison. Je
 ne résiste d'ailleurs pas à l'envie de vous laisser en chanson avec un magnifique duo avec Ella Fitzgerald.



Et puis tant que vous êtes dans le quartier, profitez-en pour déambuler dans le quartier historique de Jackson Heights. C'est absolument charmant ! Les infos par ICI.




Retrouvez plus d'infos et de photos de New York sur facebook et instagram @curieuseny

vendredi 22 août 2014

Central Park depuis le toit du Metropolitan Museum

Les bars rooftops, ce n'est pas ça qui manque à New York. La plupart est située à Midtown, souvent sur les toits des hôtels de ce quartier touristique. Personnellement j'ai plutôt tendance à les fuir : trop chers, trop bondés. Mais il faut quand même bien avouer qu'ils ont souvent des vues à couper le souffle. Aujourd'hui, je voulais parler d'un rooftop bar un peu particulier. Il s'agit de celui du Roof Garden Café du Metropolitan Museum. C'est sa localisation en bordure de Central Park qui le rend si spécial. La vue depuis le 5ème étage donne l'impression d'être suspendu au dessus des arbres du parc et l'illusion d'optique est accentuée par les buissons qui bordent les garde-corps. Un océan de verdure s'étend à vos pieds !


Vous pouvez y accéder sans frais avec votre entrée au musée. Pour ceux qui ne veulent pas visiter le musée mais seulement aller sur le toit vous devrez quand même passer par la caisse. Mais comme le MET fonctionne sur donation suggérée vous pourrez payer ce que vous voulez ! La terrasse est habituellement ouverte de début mai à courant octobre, du lundi au jeudi jusque 4.30pm et le vendredi et samedi c'est nocturne jusque 8.30pm avec un Martini Bar pour se désaltérer !



Un détail qui a son importance : un seul ascenseur dans le musée mène au roof garden. Il se trouve au premier niveau au bout de la galerie des arts décoratifs européens. N'hésitez pas à demander votre chemin sinon vous pourriez tourner longtemps. Comment ça, ça sent le vécu ?!

Metropolitan Museum
1000 5th Ave (81st St)
Manhattan

Retrouvez plus de photos et d'infos sur New York sur facebook ou instagram @curieuseny


lundi 18 août 2014

Week-end estival dans la campagne new-yorkaise




 Quand on vit aux Etats-Unis, on se rend très vite compte que les vacances d'été n'ont pas la même importance qu'en France. Tout le monde ne pose pas forcément de congés et même si c'est le cas, ils dépassent rarement une semaine. En ce qui me concerne ce sera une année sans mais ça ne m'empêche pas d'aller chercher un peu de calme dans la campagne new-yorkaise verdoyante pour un week-end entre potes. La vallée de l'Hudson regorge de supers coins. Première étape de notre week-end : Phoenicia, un petit village lové au coeur de massif montagneux des Catskill. Il a un certain charme mais il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour en faire le tour. La rue principale regroupe surtout des petits magasins d'antiquités poussiéreux tenus par d'anciens hippies. 


Nous avions surtout noté 2 choses à faire. La première était de déjeuner au Phoenicia Diner comme cela me l'avait été chaudement recommandé par un fidèle lecteur du blog. Merci Martin, nous nous sommes régalés dans ce diner de bord de route.


La deuxième raison qui nous a poussés à venir à Phoenicia, c'est le tubing en rivière ! Le principe : monter sur une grosse bouée avec un fond en bois pour protéger ses fesses des rochers et se laisser porter par le courant et les rapides. Alors ça parait tranquille comme ça mais en fait c'est quand même assez sportif. Le casque qui est facultatif devrait être obligatoire parce qu'on a vite fait de se faire éjecter de sa bouée ! A réserver aux personnes en bonne condition physique. Nous avons croisé pendant notre descente des équipages qui avaient l'air de beaucoup moins s'amuser que nous !


Nous avons ensuite repris la route vers Hudson, notre étape du soir non sans un arrêt à Kingston pour une petite dégustation de bières bien méritée à la Keegan Ales Brewery.


Nous avons retrouvé avec plaisir le joli loft de Terence que nous avions déjà loué sur Airbnb il y a deux ans pour Thanksgiving. 


Hudson organisait ce week-end là son "music festival" et différentes scènes étaient installées dans la ville. Il faut bien avouer que la plupart des groupes locaux faisaient plutôt mal aux oreilles. Heureusement, nous avons pu assister à un super concert dans le bar/librairie The Spotty Dog. Le duo trombone/batterie Nelson Patton était vraiment impressionnant.

Le lendemain, après un bon brunch dans le jardin du Café Le Perche, une balade le long de Warren Street, l'artère principale de la ville, s'imposait. Les magasins d'antiquités ne manquent pas mais l'ambiance est bien différente de celle de Phoenicia. Ici, tout est très beau mais absolument hors de prix ! Il est temps de reprendre la route.


La campagne autour d'Hudson est le verger/potager de l'état de New York. D'ailleurs, mon panier de légumes hebdomadaire vient de là. La saison des pêches battant son plein, nous n'avons pas résisté à l'envie d'aller en cueillir nous-même. C'est dans un verger de Fix Bros Farm que nous avons rempli un panier de belles pêches et nectarines juteuses. Le bonheur !


Le soleil est au zénith, il est temps d'aller faire trempette. Nous nous sommes arrêtés au Taghkanik Lake State Park pour une pause rafraîchissante. Il y a une belle plage aménagée avec des espaces de baignade surveillés. Il faut bien avouer que la photo ci-dessous est un poil trompeuse… La plage était bien plus bondée au niveau des espaces de baignade, eux-même pas très grands. Mais bon, il suffit de prendre le chemin de rando qui fait le tour du lac pour retrouver le calme et faire un plouf entre les roseaux !


Il est déjà l'heure de se remettre en route vers New York. Mais le week-end n'aurait pas été complet sans un ultime arrêt dans une brasserie artisanale. C'est à Peekskill, à 45 minutes au nord de New York, que nous avons trouvé notre bonheur. En plus d'avoir de très bonnes bières, ils servent une excellente nourriture. Le pretzel avec sa sauce à la bière et cheddar et les saucisses maison étaient délicieuses. Une très bonne adresse à retenir car très facile d'accès en train depuis New York pour un trip d'une journée !


Si vous voulez en savoir plus sur Hudson et ses alentours, retrouvez mes précédents articles :


Et pour finir, une carte récapitulative des endroits visités :



Retrouvez plus d'infos et de photos de New York sur facebook ou Instagram @curieuseny