mercredi 16 avril 2014

Astoria Bier and Cheese, Queens

D'un point de vue culinaire, ce qui me manque le plus de la France, c'est le fromage. A chaque fois que j'arrive à Paris, je me rue chez mon fromager préféré et je ne mange presque plus que ça pendant des jours ! Même si à New York on trouve presque tout, il faut quand même y mettre le prix. Et puis le fromage au lait cru étant interdit, ça limite pas mal le choix... Quand mon collègue m'a parlé d'un endroit où s'attabler pour déguster de bons fromages à Astoria, je ne pouvais pas faire autrement que d'aller faire un tour à Astoria Bier and Cheese. Les américains semblent en effet préférer assortir le fromage avec de la bière plutôt qu'avec du vin. Mais après tout je ne suis pas contre. Mes expériences américaines avec le vin n'ont pas toujours été très convaincantes alors que la découverte des bières de brasserie artisanale se révèle particulièrement intéressante.


Astoria Bier and Cheese est à la fois une épicerie où l'on vient faire le plein de fromages, bières bouteilles ou pression et épicerie fine du monde entier (et surtout de Brooklyn) et un bar/restaurant où l'on peut s'attabler pour déguster sur place une sélection de fromages ou de grilled cheese. Les prix sont très raisonnables : la grande planche de fromage est à 11 dollars et la dégustation 4 fromages/4 bières à 18 dollars. En tout cas, ça m'a mise drôlement en joie de voir de la tête de moine arriver sur mon plateau (oui, je sais il m'en faut peu !). 


Le seul petit bémol, c'est peut-être l'ambiance du lieu qui est un peu froide. C'est certainement dû à l'éclairage aux néons de la partie épicerie… Mais cela ne m'a pas empêchée de me régaler ! Un bon plan donc pour toutes les bouches en manque de bon fromage.

3414 Broadway (34th St.)
Astoria, Queens

Plus d'infos et de photos de New York sur la page facebook du blog !

lundi 14 avril 2014

Un samedi chez les hipsters de Bushwick

Le printemps est vraiment là, fini l'hibernation !  J'ai eu envie de passer cette première belle journée ensoleillée à Brooklyn. Les hipsters de Bushwick m'avaient un peu manqué ! Allez,  on embarque dans la L jusqu'à la sation Morgan Avenue. 


A peine sorti du métro, on est directement plongé dans l'ambiance. Les gars ont des barbes bien fournies et les filles des lunettes bien trop grandes. 


Comme il faut bien prendre des forces pour la journée, le premier arrêt est gourmand. Il faut dire que je ne vais jamais dans le quartier sans un passage chez Roberta's. C'est peut-être la pizzeria la plus branchée de New York mais, pour moi, ça reste avant tout la meilleure... Et pourtant j'en ai testé des tas d'autres. Pour éviter une attente parfois très longue, essayez d'arriver juste avant midi le week-end.


Les papilles ravies et l'estomac bien rempli, nous nous dirigeons ensuite vers une rooftop party dans le quartier. La première édition de Meat MRKT rassemble sur le toit d'un bâtiment en briques typique de Bushwick, des stands de bijoux et de fringues. Des artistes locaux présentent leurs oeuvres et les body painters s'affairent sur les demoiselles volontaires. Pour se désaltérer, c'est dégustation de bières locales et l'ambiance est assurée par des DJs. Le tout évidemment avec vue sur la skyline. Ambiance 100% Brooklyn garantie !





Je ne pouvais ensuite pas quitter le quartier sans aller faire un tour du côté de Jefferson Avenue pour voir les nouveautés street art des derniers mois. Le 5 points de Brooklyn est toujours aussi actif et les graffitis recouvrent de plus en plus de façades du quartier. Si vous voulez un itinéraire pour faire un tour de quartier, suivez le parcours que j'avais fait l'année dernière. 



Ma découverte favorite du jour, c'est l'artiste qui a fait cet insecte. Son travail en transparence avec les articulations est superbe. Quelqu'un aurait d'ailleurs une idée de son nom  ? J'espère croiser à nouveau son travail au détour d'une rue de New York !


La balade s'est achevée au soleil de la terrasse du chouette bar The Rookery sur Troutman Street. Résultat : premier coup de soleil sur le nez de la saison !


Plus de photos et d'infos sur New York en suivant la page facebook du blog.

mercredi 9 avril 2014

Robert Mapplethorpe au Grand Palais




Le hasard du calendrier a bien fait les choses. Je suis arrivée à Paris le lendemain de l’ouverture de l’exposition Robert Mapplethorpe au Grand Palais. Alors, quand je me suis retrouvée sur les Champs Elysées après un RDV à l’ambassade américaine vite expédié, j’ai foncé y faire un tour. Robert Mapplethorpe, je l’ai découvert quand je suis arrivée à New York à travers le super bouquin de Patti Smith, Just Kids


Ces deux icônes du New York underground des années 70-80 ont fait leurs débuts ensemble d’abord en tant que couple puis comme amis inséparables. Le récit de Patti Smith de cette époque sulfureuse est passionnant. Le Manhattan d’aujourd’hui semble bien assagi à côté de celui de la grande époque du Chelsea Hotel et de la Factory. Cela dit quand on lit le livre de Patti Smith, on se rend compte qu’elle en est une des rares survivantes et Robert Mapplethorpe n’est pas une exception puisqu’il est mort du sida en 1989.


Robert Mapplethorpe a cependant eu une carrière fulgurante en commençant à exercer la photo par des polaroids en 1973. L’exposition qui lui est consacrée actuellement au Grand Palais présente son travail de portraits et d’auto-portraits. Le « sculpteur de photographies » comme il aimait se faire appeler n’avait pas son pareil pour montrer l’anatomie du corps. Les corps athlétiques de ses amants ou de ses muses sont vraiment magnifiés sous son objectif. Ne soyez pas étonné, son travail flirte souvent avec l’érotisme et la pornographie !
L’exposition s’ouvre et se referme avec son impressionnant autoportrait pris quelques mois avant sa mort, le visage amaigri et la main posée sur un pommeau orné d’une vanité.

Pour en apprendre plus sur Robert Mapplethrope et cette époque sulfureuse dans le New York des années 70, n’hésitez pas à regarder les documentaires web réalisés par le Grand Palais qui accompagnent l’exposition. Cette carte intéractive est vraiment très bien faite !


Et, surtout, si vous êtes à Paris, ne manquez cette belle exposition, elle dure jusqu'au 13 Juillet. D’ailleurs, le Grand Palais me permet de vous offrir 2 entrées. Si vous êtes intéressés, faites le moi savoir dans les commentaires. Je tirerai au sort 2 gagnants parmi ceux qui se seront manifestés à la fin de la semaine.

EDIT : les gagnants SKTV et Sophie ont été contactés par email. Merci à tous d'avoir tenté votre chance. J'espère que ceux qui n'ont pas gagnés iront quand même voir l'expo !


Pour plus d'infos et de photos de New York, suivez la page facebook du blog !


mardi 1 avril 2014

Coucher de soleil à Gantry State Park


Au moment où vous me lisez, je profite du printemps et des arbres en fleurs en France. Mais je ne vous ai pas complètement oubliés ! Voici une petite série de photos prises au coucher de soleil depuis le Gantry State Park à Long Island City avant mon départ. Et je crois que vous n'avez pas fini de voir d'en voir passer ici ou sur facebook. A 10 minutes de chez moi, je sens que je vais y passer beaucoup de temps ces prochains mois. Vivement les pique-niques avec vue !






dimanche 23 mars 2014

Sexy Taxi Driver !


Oui je sais qu'on est au mois de Mars et qu'il est un peu tard pour parler calendrier 2014... Mais je ne résiste pas à l'envie de vous faire part d'une trouvaille récente qui m'a beaucoup amusée. Quand les chauffeurs de taxis new-yorkais font un calendrier, l'autodérision ne leur fait pas peur et ils n'hésitent pas à prendre la pose sexy ! Alors vous craquez plus pour Janvier ou Février ? 
Ils font ça pour la bonne cause car l'ensemble des recettes est reversé à University Settlement, un service d'aides aux émigrés en matière d'éducation et de logement. Beaucoup de chauffeurs de taxi sont des gagnants de la green card qui ont débarqués seuls ou en famille avec un anglais souvent approximatif et on comprend mieux leur engagement dans une telle opération. Même ceux qui avaient des diplômes dans leur pays d'origine doivent souvent recommencer de zéro en arrivant et conduire un taxi leur permet de payer leurs études et nourrir leur famille.


Pensez à eux l'année prochaine ! Les infos sont sur leur website.

Pour ma part, je m'apprête à m'envoler pour la France pour 2 petites semaines. Enfin si la énième tempête de neige qui se dirige sur nous me laisse m'envoler... Oui vous avez bien lu, de la neige... encore... le 25 Mars... Tout va bien...

Plus de photos et d'infos sur New York sur la page facebook du blog.


jeudi 20 mars 2014

Une soirée rétro à l'Empire Diner


L'Empire Diner a tout de l'allure vintage des vieux diners chromés mais il a même encore mieux : une cuisine moderne et de qualité. Cet incontournable de Chelsea a réouvert récemment après un lifting léger sur la déco mais drastique sur la carte. C'est la  célèbre chef Amanda Freitag qui est désormais aux fourneaux.  Même si la carte a conservé quelques classiques du diner (grilled cheese, pancakes et milk-shakes), elle se classe désormais plutôt dans la New American Cuisine avec les prix qui l'accompagnent. Alors si c'est une expérience "diner" avec l'assiette d'oeufs à 2000 calories pour moins de 10 dollars, fuyez ! (Faut que je vous parle du diner du bout de ma rue pour ça). D'ailleurs à l'heure du breakfast, ils sont fermés. Les portes n'ouvrent qu'à 17h. Par contre, pour un tête à tête dans un cadre original, je dis banco !


Par une soirée pluvieuse, c'était particulièrement agréable de se trouver à l'abri ici tout en dégustant une salade crabe-avocat, une salade grecque avec du poulpe grillé, un grilled cheese et des pommes de terre au bacon. 



Et finir par une touche sucrée avec des mini-donuts et leur sauce au caramel, c'était encore mieux. Merci Anne-So pour cette belle découverte !


Empire Diner
210 10th Avenue (23th Street)
Chelsea, New York

Plus de photos et d'infos sur New York sur la page facebook du blog !


lundi 17 mars 2014

Les toutes dernières heures de 5 pointz


Le célèbre site de street art du Queens, 5 pointz, était condamné depuis déjà plusieurs mois. Les graffitis avaient même été recouverts de peinture blanche en novembre dernier. La bataille pour protéger ce site de destruction était vaine face aux promoteurs immobiliers... Vous pouvez revoir de quoi ça avait l'air il y a encore quelques mois dans mon précédent article. Le week-end dernier, les premiers coups de masse ont été donnés et ils ont été accompagnés d'une grande banderole de protestation explicite.


Pourtant, à côté des ouvriers masqués, il restait encore quelques irréductibles. Voici les derniers clichés d'un haut lieu du street art new-yorkais.




Mais c'est ça aussi New York : une ville dont l'embourgeoisement dépasse maintenant largement les limites de Manhattan. Mais les créatifs ne disparaissent pas pour autant, ils se déplacent. Le collectif 5 points (avec un s) de Bushwick a repris le flambeau de bien belle manière. J'avais d'ailleurs créé une carte interactive ici. Son tracé est toujours valable même si la plupart des œuvres ont changé depuis. 

Pour plus de photos et d'infos sur New York, suivez la page facebook du blog !