mercredi 21 septembre 2016

New York - Out of the Box

Voilà un article qu'il me tardait de publier. Ça y est : New York - Out of the Box est sorti. Je vous explique tout sur ce gros bébé de 458 pages.

Vous l'aurez peut-être remarqué, l'année 2016 ne fut pas la plus active du blog. N'allez cependant pas croire que je me suis lassée de New York.. Au contraire, je n'ai jamais autant exploré la ville que cette année qui vient de passer et je suis super fière et émue de vous présenter le résultat d'une collaboration productive avec Laure Watrin et l'équipe de la maison d'édition les Arènes :


Faisons un bond d'un an en arrière. En août 2015, Laure, journaliste et auteure, est à New York en famille pour les vacances d'été. Elle connait bien la ville, y ayant habité quelques années au début des années 2000. Elle avait même à l'époque lancé la série de guides Les Pintades. Elle revient régulièrement prendre sa bouffée de New York mais cette année, elle a un nouveau projet en tête. Avec son collègue Pascal Canfin, elle lance une nouvelle série de guides intitulée Out of the Box. Cette collection s'adresse à la génération "Airbnb" qui veut désormais vivre les villes du point de vue de ses habitants plutôt que de celui du touriste classique. L'idée est donc de faire découvrir des quartiers vivants, populaires et créatifs souvent oubliés des guides traditionnels. Voilà qui ne colle pas trop mal à ma ligne éditoriale !
Elle est alors à la recherche d'un collaborateur basé à New York et c'est mon ami blogueur Rafael de MyNewYork qui nous met en contact. Autour d'un verre de vin dans East Village, nous nous rendons très vite compte que nous aimons New York pour les mêmes raisons et que nos points de vue convergent. C'est décidé, nous écrirons ce premier livre ensemble !



Un sommaire commence à voir le jour et nous nous divisons le boulot. Au début, elle me confie des quartiers que je connais bien pour me faire la main : Greenpoint, Long Island City, Astoria, Alphabet City, Morningside Height... et je relis et complète les quartiers qu'elle décrit.
Et puis les deadlines commencent à se resserrer et j'accepte des nouveaux quartiers. Bay Ridge, Downtown Brooklyn, Washington Heights, Flushing... Ca commence à se corser quand je connais moins de repères. De plus, je n'ai pas l'habitude d'écrire avec des limites en nombre de signes et le passage du "je" de mon blog à un sujet neutre sans perdre le côté vivant des textes m'a posé quelques problèmes. Je vous mentirais si je vous disais que je n'ai pas passé quelques soirées à m'arracher les cheveux ! Il faut dire qu'en gros j'avais deux boulots. Je troquais en fin de journée ma blouse de labo pour mon appareil photo ou mon ordinateur portable. Pas toujours de tout repos…


Mais quand les fichiers word et les photos ont commencé à se transformer en fichiers pdf joliment maquettés par l'équipe des Arènes, j'ai tout de suite su que le résultat serait à la hauteur de mes espérances, certainement le guide que j'ai toujours rêvé de faire mais que je n'aurais jamais pu réaliser seule... Voir le résultat commencer à prendre forme et à ressembler à ce qu'on avait en tête était le parfait coup de boost pour la dernière ligne droite.


Alors si c'était à refaire ? Je re-signe sans hésiter ! Ce fut une expérience enrichissante, une bonne façon de raviver mes envies d'exploration et de lutter contrer ma fâcheuse tendance à la procrastination. Je peux vous dire que l'émotion était au rendez-vous le jour où j'ai reçu mon carton d'exemplaires du guide.

J'espère maintenant qu'il vous plaira autant qu'à moi. Il sort dans toutes les bonnes librairies de France aujourd'hui 21 septembre et vous pouvez aussi vous le procurer en ligne sur Amazon. Suivez le lien ci-dessous (oui je sais mon nom n'est malheureusement pas mentionné dans les auteures...).


Les New-Yorkais devraient pouvoir aussi se le procurer chez Albertine, la librairie française du consulat. Une séance de dédicace devrait avoir lieu courant octobre mais je vous en reparlerai.

Retrouvez aussi Out of The box sur Facebook et instagram @guidesoutofthebox


mardi 13 septembre 2016

Frankel's et Van Leeweun, paradis des gourmands de Greenpoint


Même si la gastronomie française me manque parfois (souvent), je dois bien avouer que j'ai su trouver ici quelques substituts à la sacro-sainte baguette jambon-beurre. Un bon bagel au saumon garni d'oignons, câpres et cream cheese ou deux tranches de pain autour de généreuses tranches de pastrami font définitivement l'affaire. Il y a peu, j'allais jusqu'à Manhattan faire la queue dans l'institution juive Russ and Daughters. Mais ça c'était avant que les frères Frankel n'aient la bonne idée d'ouvrir un delicatessen traditionnel à la limite de Williamsburg et Greenpoint. 
Depuis leurs super sandwichs sont souvent au menu de mes petits-déj tardifs du week-end. La petite boutique ne désemplit pas mais l'attente n'est jamais bien longue. Pastrami, saumon sous toutes ses formes, pâté de foie, harengs fumés, le choix n'est pas facile à faire… Les bagels viennent de Baz Bagel et le saumon de chez Acme (mes copines de New York Chéri vous en parlent ICI). Tout est à tomber !


 Il y a bien quelques chaises pour déguster le tout sur place mais je préfère emporter ma commande dans Mac Carren Park tout proche ou encore mieux Transmitter Park un peu plus loin.


Si par miracle, vous avez encore une petite place pour le dessert, je vous conseille vivement de traverser la rue pour prendre une glace chez Van Leeuwen. Celles au chocolat ou au thé Earl Grey vous feront fondre !


Frankel's delicatessen
631 Manhattan Avenue (au coin avec Bedford)

Van Leeuwen
620 Manhattan Avenue

Greenpoint, Brooklyn
Metro G Nassau


Retrouvez moi aussi sur facebook et sur instagram @curieuseny

mardi 6 septembre 2016

Governors Island, version 2016


Governors Island s'est refait une beauté et c'est très réussi. Les activités n'y manquent pas et cette année, j'y suis déjà allée 4 fois aussi bien pour regarder les matchs de l'Euro en plein air que pour un festival de musique. 
En 2012, j'avais pu visiter l'île et en faire tout le tour en vélo avant que la moitié sud ne ferme pour rénovation. 4 ans plus tard, les immeubles d'habitation vétustes ont disparu et laissent place à un immense parc. Le point d'orgue de ce projet, ce sont les "Hills", des collines artificielles qui permettent de jouir d'une vue imprenable sur Downtown Manhattan ou sur la statue de la Liberté toute proche. J'étais là haut au moment où un énorme paquebot de croisière quittait le port de New York donnant l'impression qu'il embarquait avec lui miss Liberty pour une petite traversée trans-atlantique ! 

Non loin, une ferme urbaine a aussi vu le jour. Les petits (et grands) citadins peuvent venir apprendre à faire un compost, voir des poules s'ébattre en plein air ou arroser quelques belles salades.



Mais la partie que je préfère dans l'île reste le Sud. Comment ne pas succomber aux charmes des jolies maisons victoriennes et des allées de grands arbres de Nolan Park ou de Colonels Row. Le temps semble s'être arrêté et l'on se retrouve transporté dans le Sud des Etat-Unis en l'espace d'un instant. Après le pique-nique bucolique, n'hésitez pas à passer le pas de la porte de ces maisons un peu décaties (que je me ferais bien un plaisir de rénover !) qui accueillent chaque saison toutes sortes d'expositions ou d'activités. Je suis tombée sur des shows très engagés, entre exposition d'oeuvres de prisonniers ou installations à la mémoire des victimes de la police américaine...
Pour finir, vous pouvez également en apprendre plus sur le passé militaire de l'île en visitant le Fort Jay avant de reprendre le ferry. 
Dépêchez-vous, il ne vous reste plus que jusqu'à la fin du mois avant que l'île ne referme ses portes aux visiteurs jusqu'en mai prochain ! Cela dit, il se pourrait bien que l'île ouvre bientôt toute l'année : article à lire sur Untapped Cities.


Retrouvez toutes les infos sur le site officiel Governors Island.
Pour rejoindre l'île, vous pouvez emprunter le ferry gratuit depuis South Ferry ou Brooklyn Bridge Park ou le East River Ferry (4$ la semaine, 6$ le week-end).
Des vélos sont disponibles à la location sur l'île ainsi que 2 stations de Citybike.

Retrouvez moi aussi sur facebook ou instagram @curieuseny




mardi 30 août 2016

New York, vue d'en haut




Même si je n'ai pas pris de vacances cet été, le blog, lui, s'est octroyé une petite pause, non prévue mais bien méritée. Mais c'est l'heure de la rentrée et pour l'occasion je vous invite à prendre un peu de hauteur. Même si je suis pas très fan des activités touristiques classiques, j'avoue que j'étais plutôt excitée par le cadeau d'anniversaire que j'ai reçu cette année de mes amis new-yorkais. Il fallait quand même oser m'offrir le survol de New York en hélico quand on sait quel "plaisir" je prends à me retrouver au-dessus du plancher des vaches. Et pourtant, c'est sans trop d'appréhension que je suis montée à la place avant, à côté du pilote, pour un tour qui a duré 20 minutes. On en prend tellement plein les yeux qu'on en oublie le moyen de locomotion ! C'est parti pour une balade en images, accrochez votre ceinture.


La différence entre le long tour de 20 minutes et le classique de 12 minutes, c'est que l'on va beaucoup plus au sud. L'hélico longe miss Liberty et continue sa route jusqu'au Verrazano Bridge. Cela permet d'avoir un aperçu de la géante et très verte Staten Island et de même distinguer au delà du pont les attractions de Coney Island. Un dernier coup d'oeil en contrebas aux porte-containers colorés qui quittent le port de New York et demi-tour direction Manhattan !


L'hélicoptère longe alors Manhattan par l'ouest, au dessus de l'Hudson River. Tout défile bien vite, World Trade Center, Empire State Building, Central Park… Je reconnais tout de suite le campus de Columbia University où j'ai habité pendant mes 2 premières années new-yorkaises. Nous sommes déjà au dessus du George Washington Bridge et il est temps de faire demi-tour. 


Je prends quelques clichés supplémentaires sur le chemin du retour mais j'essaie surtout d'en prendre plein les yeux parce que c'est déjà presque fini. Ce sont peut-être les 20 minutes de ma vie qui sont passées le plus vite.  Merci les copains, c'était une super idée !


Pour info, j'ai fait ce tour avec New York Helicopter mais toutes les sociétés proposent le même parcours. Le site Groupon propose souvent des réductions importantes pour ces tours.

Retrouvez moi aussi sur facebook et instagram @curieuseny

mardi 12 juillet 2016

Manhattanhenge 2016


J'ai bien cru que ca ne serait pas encore pour cette fois. Je scrutais l'horizon en fin d'après-midi et les nuages s'y amoncelaient doucement. Le soleil aime quand même bien faire une derniere apparition avant de se coucher donc à 8pm je suis sortie avec mon appareil-photo sous le bras et suis allée me poster sur le Pulaski Bridge. J'ai bien fait, le spectacle était vraiment magnifique, un peu magique. Et oui, hier soir c'etait le Manhattanhenge. L'un de ces fameux 4 soirs où le soleil se couche dans l'alignement des rues de Manhattan. Les gens se postent au milieu des rues, les voitures stoppent au milieu des carrefours : le temps s'arrête presque dans la ville qui ne dort jamais.


Vous avez encore une chance de le voir cette année et c'est ce soir à 8.25 pm ! Un conseil : ne vous sauvez pas juste après. La demie-heure qui suit est mon moment préféré de la journée quand le ciel new-yorkais se pare de rose, rouge, orange dans un mélange chaque soir différent.


Retrouvez moi aussi sur facebook ou instagram @curieuseny

mercredi 6 juillet 2016

Aller à la plage à New York

Des images de New York, on en a des milliers en tête avant même de poser le pied à Manhattan pour la première fois. Mais une image que je n'avais pas, c'était bien celle de kilomètres de sable blanc accessibles en métro, train, vélo, bateau... Et quand les températures estivales viennent flirter avec les fameux 100 Fahrenheit (37 celsius) il est urgent d'aller se rafraichir dans les rouleaux de l'océan Atlantique. J'ai testé un certain nombre de plages ces dernières années et, si j'en crois les statistiques du blog de ces dernières semaines, c'est un sujet qui vous intéresse. On se fait un petit bilan ?

En vélo/bus

La plage de Fort Tilden est devenue depuis l'année dernière ma destination favorite pour une virée de quelques heures. Cette plage est relativement peu fréquentée car difficile d'accès. Cette zone sauvage de Rockaway, désormais un parc naturel protégé, était auparavant la base de protection militaire de la baie de New york. Les quelques bunkers cachés dans les dunes témoignent toujours de cette époque. Aujourd'hui, les hipsters ont largement remplacés les soldats. Ici, on oublie son haut de maillot de bain mais pas ses tatouages et le MOMA PS1 s'occupe de redonner un coup de jeune aux vieux bunkers. La baignade est non surveillée ce qui évite aussi de se faire siffler dans les oreilles toute la journée par des surveillants un peu trop zélés.


Toute proche, la plage de Jacob Riis  (article ICI) est beaucoup plus familiale car se trouve en face d'un grand parking. Mais c'est ici, au Beach Bazzar, que vous pourrez manger un morceau et vous désaltérer si vous aviez oublié votre pique-nique pour aller à Fort Tilden. 


On y va comment ? 
  • La version compliquée c'est le métro jusque Far Rockaway puis le bus.
  • Perso, j'opte pour un service de mini-bus partagé géré par des Jamaicans trop cool. Les vans d'Alexis vous attendent à la sortie du métro Bedford à Williamsburg et 45 min plus tard vous êtes à l'eau (14 dollars A/R).
  • Sinon j'ai testé aussi l'option vélo, très agréable. Il "suffit" de descendre Bedford Avenue jusqu'en bas et de longer la côte sur la piste cyclable de Belt Parkway. De Greenpoint, ca fait quand même 25 kms pour l'aller (comptez 1h45) mais vous passerez par des quartiers dont vous ne soupconniez pas l'existence...(Midwood ?!?)  

En métro

Rockaway

Vous pouvez aussi aller à Rockaway en métro en empruntant la ligne de métro A. En sortant aux stations 90th St ou 67th St, vous vous retrouverez en terre de surfeurs. Sinon changez pour le shuttle S pour les stations Beach 98th St ou Beach 105rd St (article ICI). C'est bien pour finir la journée de plage dans l'un des bars ou restos branchés de Rockaway mais la plage en pleine ville, perso ca me branche moyen.


 Coney Island et Brighton Beach

Tout un tas de lignes de métro (D,N,F,Q,B) vous emmène à jusqu'à Coney Island et son célèbre parc d'attractions Lunar Park. Ou un peu plus loin pour une immersion en Russie à Brighton Beach (article ICI). Ca n'est pas une destination baignade pour moi. La plage est surpeuplée en été et l'eau pas très propre. Par contre, il y a toujours beaucoup d'animations sur la promenade qui longe la plage. Les excentriques de tout poil en ont fait un lieu de rassemblement qui a son apogée chaque année pendant la Mermaid Parade.


En train/voiture

Pour une longue journée ou un week-end, vous pouvez aussi mettre le cap vers l'Est et les plages de Long Island.

Fire Island


Chaque année, je fais une virée obligatoire à Fire Island, cette toute fine bande de terre qui longe la côte sud de Long Island. C'est une expedition, je ne vous le cache pas. Il faut prendre le train LIRR puis un taxi et enfin un bateau mais le jeu en vaut la chandelle. A l'arrivée des kilometres de sable blanc pour vous tout seul (si vous daignez marcher 10 min après le débarcardère). J'ai testé plusieurs destinations (Ocean Beach, Sailors Heaven) mais Watch Hill, la sauvage reste ma préférée, même si j'en profite toujours pour faire un tour à Davis Park pour rêver devant les jolies maisons en bois (qui se louent 2000$/nuit les week-ends d'été).


Bon plan : Profitez des beach getaway packages proposés par le LIRR.

 Hamptons

Les plages chics aux parkings hors de prix de la côte sud des Hamptons, c'est pas vraiment mon truc. Par contre, je recommande la côte nord de Southhampton, sur la Great Peconic Bay, beaucoup plus calme et sauvage.
Les Hamtpons, c'est aussi très sympa et facile à explorer à vélo. Je parlais ICI de mon trip Montauk-Southhampton l'année dernière.
 

Evidemment, cette liste est loin d'être exhaustive. Vous pouvez aussi vous baigner dans le Bronx à Orchard Beach ou prendre le bateau depuis Wall Street pour aller côté New Jersey et profiter de Sandy Hook, une plage avec vue sur la skyline. C'est dans ma to-do liste de l'été 2016 ! 

Retrouvez moi aussi sur facebook ou sur instagram @curieuseny