mercredi 6 janvier 2016

Argentine : les chutes d'eau d'Iguazu


Iguazu est beaucoup plus touristique que les endroits où nous sommes passés jusque là. Notre auberge, le Mango Chill,  au centre du village est très internationale et conviviale (entendez par là cocktail gratuit à l’happy hour et diner bien arrosé servi tous les soirs !). C’est sympa, ça permet de rencontrer d’autres voyageurs. Et aussi, dans notre cas, de nous sentir totalement frustrées de n’avoir qu’une seule semaine de vacances. Eh oui, les premières questions que l’on n'a cessé de nous poser : vous voyagez pendant combien de temps ? (bah à peine une semaine…), vous avez fait quel(s) pays avant l’Argentine ? (bah les US…) et c’est quoi le prochain arrêt ? (bah retourner au boulot à New York). Alors c’est sûr qu’il y avait de quoi avoir des étoiles dans les yeux à écouter les récits divers et variés de ceux qui sont sur la route depuis des mois, voire plus. Jetez d’ailleurs un œil au site d’Adam : Elsewhere. Il achève un voyage d’un an et demi qui l’a mené de Vancouver à Rio et ses photos sont superbes.
On vient donc à Iguazu pour voir ses chutes d’eaux mondialement connues. Elles se situent sur un affluent du Parana, à l’endroit où se rejoignent le Brésil, l’Argentine et le Paraguay. Le parc des chutes peut d’ailleurs se visiter du côté brésilien ou du côté argentin. Les points de vue sont assez différents donc si vous avez le temps, faites les deux. La frontière entre l’Argentine et le Brésil se passe sans difficulté.
La météo n’était toujours pas de la partie pour notre première journée dans le parc. Nous décidons alors de faire le côté brésilien, réputé moins impressionnant et plus rapide à faire. Son principal intérêt est de pouvoir profiter d’une vue d’ensemble sur le site. L’ambiance est assez surréelle ce jour-là, avec les nuages qui se mêlent à la bruine causée par les chutes elles-mêmes. 


C’est humide, c’est le moins que l’on puisse dire. Et malheureusement, mon appareil photo n’y survivra pas… Faut dire que quand je vois le ponton sur lequel il est mort, je me dis que ça n'était pas très malin de ma part de le sortir à cet endroit



Donc les photos du lendemain dans le parc côté argentin sont prises à l’iphone (qui par miracle a survécu lui…). Effectivement, les chemins de rando et les plates-formes de ce côté permettent d’approcher au plus près des chutes et c’est vraiment impressionnant. Essayez d'arriver tôt le matin à l'ouverture du parc pour pouvoir en profiter tranquillement avant que les groupes n'arrivent en force. 


D'ailleurs, la masse de touristes attendant le petit train pour rejoindre la Gorge du Diable a bien failli nous faire renoncer, mais cela aurait été dommage car c’est de ce ponton que l’on prend vraiment conscience de la force de notre mère nature. Définitivement la cerise sur le gâteau de notre séjour argentin !



Vous pouvez retrouver ici les précédents articles argentins :


Et mon petit doigt me dit qu'il y aura encore pas mal d'articles sud-américains cette année...


Suivez moi aussi sur facebook et sur instagram @curieuseny



7 commentaires:

  1. Wahou, impressionnantes ces chutes d'eau !

    RépondreSupprimer
  2. J' imagine aussi le bruit assourdissant et le taux d' humidité ambiante... incroyable fantastique, on doit se sentir bien petite face à ce spectacle !!!
    bellissima giornata, armella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on en prend plein les yeux au sens propre comme au figuré ;)

      Supprimer
  3. Dame Nature n'a encore pas finie de nous surprendre !
    Quelle splendeur !!!!

    RépondreSupprimer

1.A moins de posséder un compte blogger, le plus simple est de choisir nom/URL dans le menu déroulant
2.Ecrivez votre nom tel que vous voulez qu'il apparaisse. Si vous possédez un blog, mettez son URL dans l'onglet sinon laissez vide.
3.Cliquez sur continuer.
4.Tapez votre message puis cliquez sur ''publier un commentaire'' !