jeudi 11 février 2016

Brownstone JAZZ à Bed Stuy, Brooklyn


Les semaines à New York ne sont pas toujours de tout repos… Et quelquefois, quand le vendredi soir arrive, l'idée d'aller assister à un concert de jazz loin dans Brooklyn ne parait plus une si bonne idée. Surtout l'hiver, quand il fait froid et que les trottoirs glissent encore de la neige tombée du matin. Mais il en faut plus m'arrêter et je profite de mon heure de métro pour rejoindre Bedford-Stuyvesant, Bed-Stuy pour les intimes, pour rattraper mes emails en retard. Bed-Stuy est un quartier de New York à forte population afro-américaine qui est en pleine mutation. Les magnifiques rues bordées de brownstones, ces belles maisons de 2-3 étages en pierre, attirent une nouvelle population, plus jeune, plus riche et surtout plus blanche. Et la gentrification du quartier ne se passe pas toujours sans heurts… Bed Stuy reste d'ailleurs un quartier assez dangereux où les coups de feu ne sont pas rares. Mais pas d'inquiétude, je ne vous emmène pas trop loin, à quelques pas du métro dans une zone plutôt sûre. 


Sankofa Aban est un bed and breakfast installé dans un de ces fameux brownstones datant de 1880. Sa particularité, c'est l'organisation de concert de jazz, Brownstone JAZZ, tous les vendredis et samedis soir. Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est intimiste. Nous sommes accueillis avec un verre de vin dans la salle à manger du rez-de-chaussée de la maison avant de prendre place dans le salon qui compte une vingtaine de chaises. Les musiciens du soir se présentent et c'est parti pour plus de 2 heures de jazz.


Ce soir-là, c'est hommage à Ella Fitzgerald et nous faisons rapidement connaissance avec l'incroyable Boncella Lewis. Ce petit bout de femme de presque 70 ans a une sacrée énergie et une voix fantastique. Elle profite des moments entre les morceaux pour nous raconter l'incroyable vie d'Ella et n'hésite pas à interagir avec le public. Elle est très drôle ! A la pause, nous partageons même un repas, poisson frit, coleslaw, corn bread, avec les musiciens. Cette proximité me donne toujours l'impression de vivre des moments vraiment privilégiés comme New York en a le secret.


Si je dois apporter un bémol à cette soirée, c'est son prix. 40 dollars pour l'entrée et le repas, c'est peut-être un peu cher. Le repas était bon mais pas non plus copieux. Mais je retiens surtout une belle expérience plus intime et pittoresque que les soirées jazz dans les clubs connus de Manhattan.

107 Macon Street, 
Bed-Stuy, Booklyn
Metro A, C arrêt Nostrand Ave

Si vous voulez assister à une performance de Boncella Lewis, elle chante également tous les dimanches pendant le brunch de Red Rooster à Harlem !

Retrouvez moi aussi sur facebook et instagram @curieuseny



1 commentaire:

1.A moins de posséder un compte blogger, le plus simple est de choisir nom/URL dans le menu déroulant
2.Ecrivez votre nom tel que vous voulez qu'il apparaisse. Si vous possédez un blog, mettez son URL dans l'onglet sinon laissez vide.
3.Cliquez sur continuer.
4.Tapez votre message puis cliquez sur ''publier un commentaire'' !